Votre panier est vide !

Il est des mots qui parfois dispensent de penser. Ainsi celui d'intérêt général qui se trouve aujourd'hui brandi aussi bien par ceux qui entendent vaincre la prétendue tyrannie des égoïsmes que par ceux qui disent se battre contre les communautarismes.

Ce petit ouvrage veut montrer que ce terme est toujours d'usage polémique et qu'il importe, au nom même de la démocratie, de le déconstruire. Car la démocratie ce n'est ni l'élection ni l'avis majoritaire ; c'est d'abord la libre expression des contradictions qui traversent le monde social.

Et si la période est à l'exaltation de la personne et à l'autonomie individuelle, elle est aussi celle du développement des liens horizontaux et d'une forte exigence démocratique. Dans une société ouverte où les individus sont moins liés par des appartenances héritées, émergent de nouvelles façons d'intervenir dans l'espace politique où les égo et le commun peuvent faire bon ménage .

Jacques Ion, sociologue, a été directeur de recherches au CNRS. Il est l'auteur de nombreux ouvrages sur le travail social et les transformations du militantisme.