Votre panier est vide !

Les sujets touchant à la laïcité et à la radicalisation n’en finissent pas d’enflammer les débats, dans la presse, les colloques, les rencontres, les discours politiques, et les communications  se multiplient autour de ces deux notions (laïcité et religions, laïcité et éducation, féminisme et laïcité, radicalisme et Islam). Avec ce livre, l’idée est d’interroger comment et pourquoi ils questionnent autant au niveau des médias que dans les grands débats intellectuels ou politiques.


Pour répondre au « pourquoi », il semble que les événements de l’année 2015 en France, plus particulièrement, servent de détonateur et de point de départ. Pour les auteurs, les réponses apportées par le pouvoir politique ont paru être à côté de la question, inappropriées  et  inefficaces : le terrorisme n’est pas éradiqué, et il continue à s’étendre dans d’autres pays. Ces réponses - la mise en avant de la laïcité, l’état d’urgence et le renforcement des mesures policières, la chasse à la radicalisation et le discours sur la guerre de civilisation - font l’impasse sur le contexte qui a permis les actions terroristes et son inscription internationale. Il est indispensable de resituer les événements dans une perspective historique et géopolitique, dans la mesure où tout événement ne peut être appréhendé en lui-même et de manière isolée.
Les auteurs tentent de montrer par la suite en quoi les réponses en question manquent leur objet, et ne peuvent qu’envenimer les rancœurs et les conflits en cours entre l’Orient et l’Occident.
Les auteurs ont choisi de partir des attentats de 2015 et 2016 en France comme point de départ de leur réflexion. Ils permettront selon eux d’analyser les réactions suscitées, leur inscription dans la société française ainsi que les réponses apportées par les politiques.