Votre panier est vide !

La rédaction de Zilsel s’est mise en quatre pour faire émerger cette nouvelle livraison. Qu’il s’agisse d’enquêtes, d’analyses à chaud, de mises en perspective critiques ou de restitutions d’expériences de lecture plus ou moins heureuses, la stratégie consiste à maintenir la cadence, à se laisser surprendre et à provoquer la surprise s’il le faut.


« Mise en finance » de l’assurance des catastrophes naturelles, relations compliquées entre les conceptions épistémologiques et la politique dans les sciences humaines et sociales, poids des images dans les Actes de la recherche en sciences sociales, épistémologie juridique : l’espace des études possibles s’étend à mesure que nous progressons. Y compris dans les marges réputées peu fréquentables de l’academia globalisée, où prolifèrent les « revues prédatrices » et les pirates de la junk science.
Un entretien avec l’historienne Marie-Noëlle Bourguet nous fait voyager ensuite aux quatre coins d’un monde de l’enseignement et de la recherche autrement plus désirable. S’y ajoutent deux textes inédits de Robert K. Merton et de Pierre Bourdieu, et, enfin, une série de notes et de prises de position critiques sur divers fronts de recherche.
Ce quatrième numéro entend donc ouvrir des perspectives et donner des idées pour les prospections à venir. Ce qu’aucune quatrième ne saurait couvrir...

Avec les contributions de Sara Angeli Aguiton, Charles Bosvieux-Onyekwelu, Pierre Bourdieu, Marie-Noëlle Bourguet, Federico Brandmayr, Denis Colombi, Pascal Engel, Jean Frances, Yves Gingras, Philippe Huneman, Jean Jacob, Olessia Kirtchik, Pierre-Yves Lacour, Jérôme Lamy, Julien Larrègue, Robert K. Merton, Anne-Lise Rey, Guillaume Roulleau, Arnaud Saint-Martin, Fabien Truong.