Votre panier est vide !

Cet ouvrage analyse la construction européenne dans le cadre de la généralisation de la production marchande à grande échelle et de la forme organisationnelle qu’elle a prise, à savoir les grandes entreprises.

Cela veut dire que les principaux acteurs politiques de cette construction sont les grandes firmes et les élites managériales qui en détiennent le contrôle. Au moyen d’une approche interdisciplinaire et en se concentrant sur la période allant de l’Acte Unique à la crise de la zone euro, l’ouvrage examine la façon dont les stratégies et préférences, souvent hétérogènes, des grandes firmes françaises ont façonné le processus d’intégration dans ses diverses manifestations : constitution d’une corporate elite européenne, centralisation des politiques microéconomiques et macroéconomiques et construction d’un système financier paneuropéen.